Des ptits trous, des ptits trous...

Publié le 23 Décembre 2013

Il y a des filles qui font les magasins pour avoir les dernières Prada, d’autres qui s’achètent un pull de chez Zadig et Voltaire ou plus sobrement chez Zara. Eh bien, moi c’était il y a des lustres tout ça (dernière paire de chaussures achetée, c’était il y a un an, dernières fringues – mise à part ma robe de soirée- c’était il y a… bouh ! ça file !). Par contre, je ne suis pas peu fière de mon ultime achat, oh ! merveille des merveilles, dernier cri de la technologie estivale: un aspire-sable. Rien qu’entre le magasin de plage et ma serviette, je gloussais de plaisir toute seule, galvanisée par les grands yeux admiratifs de mon petit Gaspard, regardant sa maman comme si elle venait de mettre un pied sur la lune.

C’est seulement lorsque j’ai aperçu les yeux réprobateurs de Laurent que mon rêve de gloire filiale s’est un peu abîmé. J’avoue, cette emplette n’était finalement pas d’une indispensable utilité, mais j’ai la maladie de l’achat -bidon-compulsif. Je suis une fan inconditionnelle des véhicules Outiror, ces camions qui transportent des tonnes de trucs inutiles et vont de villages en villages pour vendre leurs tentes de chasseurs, leurs bancs de jardinage et leur nains en plâtre aux mémés en blouses à fleurs et aux papis qui feraient mieux d’économiser leurs sous pour s’acheter de nouvelles dents.

Eh bien moi, j’ai déjà fait la queue devant ces armoires géantes remplies de fourbis en vrac, le billet à la main et la référence de mon article religieusement entourée sur leur catalogue.

Des ptits trous, des ptits trous...

Et voilà mon émotion ressurgie intacte de mon passé français : me voici donc munie d’une sorte de pompe qui aspire le sable pour creuser un trou prêt à accueillir un parasol - lequel, par ailleurs je ne pense à prendre qu'une fois sur dix-huit – et surtout recrachant ce sable en lui donnant une forme tout à fait écœurante de crotte, de déjection canine, qui fait bien rire mes enfants, et, pour peu que le sable soit un peu sombre, lui en donne aussi la couleur !

Cela nous a occupé, les enfants et moi, une grande partie de l’après-midi, faisant de la plage un gruyère et la couvrant de tas merdeux…tout cela m’éloignant de l’image glamour qu’on peut avoir des stars hollywoodiennes se prélassant avec leur bronzage doré et sans aucun bourrelet en vacances à Saint Barth….cela dit, peut-être que Scarlett Johansson a un aspire-sable, elle aussi ?!

Des ptits trous, des ptits trous...

Rédigé par Marianne Mamagalo

Publié dans #C'est la vie!

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Shalima 22/01/2014 00:31

Oh punaise, je ne vais pas m'en remettre !! (mon paillason en fer forgé vient d'un camion outiror, tu promets de ne le répéter à personne, hein)

Bouissette 30/12/2013 21:25

C'est vrai que ça m'a tout l'air d'un jeu fantastique ! Prout ... Un trou .... Prout ... Un trou .... J'adore !

Marianne Mamagalo 02/01/2014 02:50

C'est dit, alors : madame B. aura bientôt elle aussi son prout-trous perso. On pourra même se faire des concours toutes les deux, si tu veux!

Kikiofseahouse 26/12/2013 15:32

M'ont pas l'air très brésiliens ces gens sur la photo ...
Je reconnaitrais presque M. Lafontasse, le boucher de Lanta, sur la photo !!
VOUS ÊTES REVENUS EN FRANCE INCOGNITO !!!!!!!!

Marianne Mamagalo 02/01/2014 02:47

On n'est pas revenu en douce, c'est ma photo-souvenir que je regarde toutes les fois que j'ai un coup de blues...

oth67 24/12/2013 09:02

Le Père Noël a donc un grand camion jaune ?

Marianne Mamagalo 25/12/2013 16:37

Et les lutins ont des bérets en feutre ...