Et avec ça, deux glaçons!

Publié le 18 Janvier 2014

Poursuivant notre itinérance en Patagonie, nous faisons un arrêt à El Calafate. On y vient, principalement, pour son parc naturel de glaciers, dont la plupart ont une partie flottant sur le Lago Argentino, le plus célèbre d’entre eux étant le Perito Moreno.

Grands comme des immeubles de 20 étages, ceux-ci sont gigantesques, démesurés. Ils sont découpés, dentelés et leur blanc lumineux tire, par endroit, vers le bleu curaçao.

Et avec ça, deux glaçons!

Mais, par-dessus tout, ces monstres sont vivants. Ils craquent et grondent, faisant résonner leur voix rauque sur leurs murs de glace. Et, parfois, dans ces rugissements sourds se détache un énorme bloc de glace qui tombe dans le lac, faisant naître une vague puissante et dangereuse.

Tous ces blocs, ces icebergs au design épuré, flottants seuls dans les eaux turquoise du lago Argentino sont autant de témoins silencieux de l’avancée prodigieuse de leur mère glacée.

Et avec ça, deux glaçons!

En effet, un glacier ressemble un peu à ces jeux de fête foraine où deux baguettes poussent des tas de pièces et où l’on espère qu’en introduisant notre monnaie dans la fente, cela fera tomber une montagne d’euro dans le réceptacle, nous rendant ainsi riches et heureux.

Et avec ça, deux glaçons!

Et bien, le glacier fonctionne un peu sur le même principe (bien sûr, au final, ça ne nous rend pas vraiment plus riches). La neige se dépose là :

…puis, à force d’accumulation, le temps passant, elle se transforme en glace et entame sa lente descente, poussant les surfaces gelées devant elle. Deux mètres chaque jour s’avancent vers le lac et se brisent aussitôt dans un fracas de fin du monde.

Et nous, nous sommes restés un long moment sur notre bateau, au pied de ces géants, à l’affût du moindre craquement et éblouis par les couleurs, les structures infinies de la glace et l’équilibre précaire de ces blocs.

Et avec ça, deux glaçons!

Rédigé par Marianne Mamagalo

Publié dans #Voyages

Repost 0
Commenter cet article

CaroT 19/01/2014 14:49

Ben dis donc, ça fait rêver ! Remplissez-vous bien les yeux de tous ces paysages magnifiques et continuez à nous en mettre un peu de côté avec vos belles photos !!
Gros bisous de toute la famille Tanguy

Marianne Mamagalo 19/01/2014 22:23

Attention! Si tu aimes trop nos photos, tu auras droit à une soirée diapo quand on rentre!

Isa 19/01/2014 09:17

Impressionant ... Magnifique .... Profitez à fond !! Énormes bisous

Marianne Mamagalo 19/01/2014 22:23

C'est sûr, on a un peu plus froid qu'à São Miguel (et en plus,on ne peut pas faire de planche!), mais on est bien heureux (et chanceux) de ce voyage du bout du monde.

Kikiofseahouse 19/01/2014 08:34

D'après mes calculs "si tous les glaciers de montagnes venaient à fondre, et en considérant que toute l'eau va dans la mer, les océans s'élèveraient de 24 centimètres. Si le Groenland disparaissait, il faudrait ajouter 7 mètres et, pour l'Antarctique, 65 mètres de plus !"
Bisous

Marianne Mamagalo 19/01/2014 22:21

Je vais donc, de ce pas, aller investir dans un bateau que je vais amarrer au fond de mon jardin, des fois que...