Arrête de faire l'enfant!

Publié le 16 Juin 2012

Samedi matin. Il fait beau. Les enfants sont joyeux et moi aussi. Perspective d’une belle journée… C’est donc avec quelques moqueries que j’accueille les récriminations de Gaspard qui trouve qu’il est bien assez propre comme ça et que, non merci, le bain, trop peu pour lui. Je finis donc, en fin stratège que je suis, par le convaincre que le bain est bénéfique, d’autant plus que les Playmobils et leur barque se languissent de lui depuis quelques jours.

Et c’est ensuite avec allégresse que je me glisse sous la douche, qui communique avec la baignoire dans laquelle barbotte déjà mon petit baigneur.

Il était bien tranquille, pourtant. Mais, parfois, c’est plus fort que moi. Je ne peux pas m’empêcher de l’asticoter…comme si son grand frère ne s’en chargeait pas assez comme ça ! Je me mis donc à chanter  -faux- rien que pour l’énerver, l’aidant, au passage, à remettre sa perruque au playmo, qui, décidément ne sait pas flotter sans ses cheveux (quelle étrangeté, quand on y pense !). Clou de mon spectacle aquatique : j’ouvris la porte vitrée de la douche, pour envoyer à mon petit canard, un geyser d’eau, avant de refermer vite-vite ladite porte et me protéger de toute contre-attaque éventuelle.

…cette dernière arriva rapidement : coulissage de la porte suivi d’un grand fracas de verre qui s’écroula sur mes pieds, ne laissant pas le temps à mon fiston d’envoyer sa gerbe d’eau sur sa maman, alors toute désappointée…La porte vitrée n’a pas supporté notre « Blitzkrieg ». Et c’est donc un trou béant - seul vestige de cette bataille- qui restera en témoin de la puérilité de la maman de Gaspard. Restent, aussi, quelques pansements sur mes mains et mon pied, qui me vaudront, lundi, à l’école, de nombreuses questions.

…Je fais la maline, comme ça, mais j’ai bien failli tomber dans les pommes, lorsque mon chéri, qui a raté sa vocation d’urgentiste, en pansant mes plaies, m’a demandé de ne surtout pas bouger alors qu’il allait couper la petite peau qui pendouillait sur mon doigt (n’écoutant que mon courage, j’avais, au préalable fait déguerpir mes deux enfants de la chambre, pour qu’ils laissent leur maman souffrir en toute dignité…  « Non ! Pas le produit qui pique !...tu ne frottes pas trop  avec la gaze, hein ?...Tu ne crois pas qu’il faudrait recoudre la plaie ??... »).

pansements.jpg

Rédigé par mamagalo

Publié dans #La famille - les enfants

Repost 0
Commenter cet article

Simplement moi 30/10/2012 12:06


Salut !


Je viens de te découvrir sur le forum d'aide !


J'adore cet article, tu as un ton très sympa d'écriture !


Parfois j'ai des articles invités sur mon blog : un article écris par une autre blogueuse qui le publie à la fois sur son blog et sur le mien un peu avant. BIen sûr, il y a plusieurs liens qui
pointent soit vers l'accueil de ton blog, soit vers un autre de tes articles de ton blog. (tout est gratuit, hein je précise)


Si tu souhaites écrire un article invité pour mon blog, n'hésites pas. Je suis très famille, témoignages de mamans, apprentissages, jeux et jouets, mais aussi mode..
Bonne continuation !


isa

Loupapédecastagnette 25/06/2012 18:52


Kellistoir ! unemaman aussicokine quesonpeti kiestcokin, jelesébien etkikass lagrandevitre delabènouare. Ailessai bihin semaitre auniveau de ses petits : amusez-vous bien. LPC

lebaldescingles.over-blog.com 17/06/2012 00:32


Je suis désolée d'avoir ri mais c'est vraiment trop bien raconté (et écrit) :)


J'espère que le palymobil et ses cheveux-bouées n'ont rien.


Bon rétablissement et merci: j'ai toujours adoré l'auto-dérision.

mamagalo 17/06/2012 18:33



Merci pour ce commentaire!


Finalement, il ne nous reste que quelques écorchures. Seul monsieur Playmo est intact et ricane encore de nos bêtises...