Chaleur humaine

Publié le 9 Mars 2013

Je n’ai encore jamais parlé de l’abraço brésilien, qu’après avoir trouvé un peu surprenant, je considère, à présent comme un geste d’utilité publique.

Lors des retrouvailles matinales avec ses collègues du boulot, quand on rencontre un copain ou que sais-je encore, il est d’usage, en France, de ‘se faire la bise’, faisant varier de 2 à 4 les contacts faciaux entre deux personnes. Cette tradition est, par ailleurs choquante, ou du moins étrange, aux yeux de nos voisins d’outre-Manche.

Au Brésil, on se fait aussi une bise unique sur la joue droite pour les filles et une poignée de mains pour les garçons, accompagnée, bien souvent de l’abraço, susnommé. C’est une étreinte, plus ou moins marquée selon les personnes ou selon que les deux individus se fréquentent régulièrement ou non, qui rapprochent ceux-ci  - hommes ou femmes- jusqu’à sentir la chaleur du  corps de l’autre, le parfum de chacun et la capacité qu’à chaque être à lâcher prise dans les bras de l’autre.

abraco.jpg

Ici, donc, pas besoin de flash-mob, de rendez-vous urbains de câlinages ou de séminaires, ateliers et autres conférences en rapport avec le rire ou les échanges humains. Nous, européens et sociétés du progrès, sommes contraints, aujourd’hui de mentaliser ce qui, pourtant parait bien naturel ailleurs…

 

 

Il faut ajouter, en outre, que le Brésil compte encore nombre de petits boulots qui perpétuent les échanges humains : à la station service, il m’arrive de discuter avec le pompiste le temps du remplissage du réservoir de ma voiture, au supermarché, je plaisante parfois avec la jeune fille qui emballe mes articles et chaque jour, le portier de mon école à un petit mot pour moi. J’ai la sensation, finalement, de faire partie d’un tout, de savoir que je suis le maillon d’une chaîne et de m’emplir de la chaleur des autres.

Rédigé par mamagalo

Publié dans #Brésil

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

chaleur 09/04/2013 14:36


je trouve qu'on devrait extrapoler cette tradition, un peu de chaleur humaine nous fera certainement du bien !

mamagalo 12/04/2013 03:24



C'est bien vrai!



douaïbzzz 23/03/2013 10:51


free hugs for ever

sandy 10/03/2013 18:14


Heureusement que nous conservons des rituels traditionnels bien conviviaux tels que celui que nous avons partagé aujourd'hui avec nos potes de la pelote et qui s'appelle ici la "calçotada" qui
consiste à déguster entre amis de jeunes pousses d'oignon grillées au feu de bois et trempées, une fois la première couche d'oignon cramée ôtée, dans une sauce à base de tomate, huile d'olive et
noisettes écrasées. Un régal!! Mais bon, on ne vit pas ça tous les jours bien sûr!! En même temps, :moi qui ai déjà du mal à claquer la bise le matin, je ne suis pas sûre que je serais très à
l'aise avec le concept de l'abraço!!

mamagalo 11/03/2013 02:19



Miam! ça donne envie cette calçotada! J'ai l'impression que les catalans ont pas mal de petits trucs comme ça, autour de la bouffe, pour entretenir l'amitié!



Marie mon-nid 09/03/2013 15:06


C'est vrai que quand on y réfléchit, on est, en Europe, chacun dans notre bulle...

mamagalo 09/03/2013 19:25



Et de plus en plus, avec l'arrivée des smart phones, qui permettent de 'rester connecté', sans pour autant voir les autres réellement!!