Mamie Nova

Publié le 15 Novembre 2011

Ici, au Brésil, les yaourts se composent d’à peu près 65% de sucre, 30%de produits chimiques et le reste de lait voire parfois de fruits en morceaux. Me désolant de tuer à petit feu mon capital bonne santé-alimentation saine-nourriture équilibrée et de m’empoisonner  moi, ainsi que ma descendance à grands coups de cuillères de petits suisses, je décidai de me mettre au « home made ».

 Je partis d’abord en quête d’une yaourtière dans un magasin : première étape, trouver des magasins d’électroménager (ce qui n’est pas chose aisée quand on ne se repère pas du tout dans une ville, quand on ne sait pas où se trouvent les commerces que l’on convoite, etc.), deuxième étape, faire comprendre au commerçant ce que l’on recherche. Persévérant malgré l’air abruti des vendeurs successifs à qui je posais La question (étape trois dans ma quête, la préparation de la question) : « Você tem uma maquina para fazer iogurtes ? », je finis par tirer l’évidente conclusion que ce type de machine n’existe pas au royaume de la Samba. Je me rabattis donc sur la vente par correspondance, cherchant d’abord s’il y avait de tels sites sur l’internet brésilien, essayant ensuite de voir si ma question aurait plus de succès sur la toile…Si celle-ci avait pu me montrer son visage, elle aurait arboré un air aussi ahuri que ses collègues humains susmentionnés.

Je passais donc à l’ultime étape (les précédentes phases m’ayant déjà pris deux mois) : la commande internet en France. Je passerai sur les difficultés que j’eus à trouver celui qui voudrait bien me livrer de l’électroménager au Brésil, mais après tant de chemin parcouru, je ne pouvais me résoudre à tout abandonner. C’est La Redoute qui me sauva du naufrage psychologique, du découragement, bref, c’est bien elle qui me dit qu’elle serait ravie de me livrer, à l’appartement, une magnifique yaourtière + un lot supplémentaire de 6 pots, pour la très modique somme de 22,96 euro de frais de livraison.

Je jubilais, je pouvais enfin goûter au repos mérité du guerrier…

Quelques jours plus tard, un livreur me porta un colis que je ne pouvais récupérer qu’à la condition de lui donner 81 reais (ce qui correspond à environ 34 euro) : les douanes étaient passées par là et avec elles tout un tas de taxes qui  faisait tripler le prix de mes pots de yaourt. C’est, en effet, les pots qui m’ont été livrés et j’attends toujours la précieuse machine, sans laquelle ceux-ci  ne me seront d’aucune utilité ! Espérons que le montant des taxes n’est pas proportionnel au prix du colis et surtout que ce dernier ne sera pas refoulé par les douanes qui  doivent encore être en train de se demander quel peut bien être cet étrange objet !

C’étaient là mes premiers faut pas d’expatriée, on ne m’y reprendra pas de si tôt (peut-être…) !!

mamie.jpg

Rédigé par mamagalo

Publié dans #C'est la vie!

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Noetmacast 02/12/2011 09:58

Je me demandais si tu ne pourrais pas, ma chère Marianne, trouver une solution pour ta yaourtière :
- soit en cherchant un fournisseur ailleurs (Islande : ils sont habitués aux produits blancs)
- ou alors Chine ou Guatemala (j'ai failli écrire Grattezmoilà) : tu ne connais pas suffisamment ces pays pout être sûre qu'ils n'ont pas de yaourtières.

lol 19/11/2011 11:21

et encore vous ne savez pas encore tout....
la suite prochainement... divulguée sans aucun doute par maitre fouinasse!!

lula 18/11/2011 20:34

Coma frutas e locais e avó de receitas, não há melhor nada para a saúde.beijos. lula

Caro 16/11/2011 23:06


Oh la la, ma pôv Marianne ! Mais le papa Noël toulousain sera sans doute ravi de combler tes désirs de yaourts si tu n'as toujours rien reçu avant fin décembre...En tous cas, on pensera bien à vous
maintenant en dégustant nos yaourts français.
Faut dire aussi qu'avec la Redoute, on a souvent des mauvaises surprises, même en France. Tout n'est pas de la faute de mamie Nova !


Sophie larm's 15/11/2011 23:07


Coucou je suis contente de voir que tu ne perds pas tes bonnes habitudes du cémoakiléfé! Mais si tu ne trouves pas de yaourtière prends une cocotte en fonte avec un couvercle et mets tes pots de
lait entier avec un yahout nature mélangé au bain Marie dans ton four chaud que tu as éteinds attends une nuit et voila! C la recette de melle monchant! Alors ça c du vrai bon bio!! Plein de bisous
a nos aventuriers!


mamagalo 16/11/2011 00:12



J'avais déjà eu le tuyau de Melle M., mais je trouvais ça un peu trop fastidieux : ça me paraissait bien plus simple de trouver une yaourtière!!


Je vais peut-être, finalement, revenir aux bonnes vieilles recettes de Mamie Cécilou.