O mercado central.

Publié le 18 Avril 2013

Cette énorme ville, quadrillée à l’américaine, comme on sait le faire ici, a peu de charme, mais elle a une âme. Malgré ses vilains bâtiments décrépis et noirs de pollution, quelques parcs jalonnent les rues principales. On y trouve même des manèges, vestiges de fêtes foraines d’autrefois, aux vieux chevaux de bois et aux nacelles métalliques aux formes vieillottes. Ses habitants métissés sont les témoins d’un brassage des populations.

Entre autres visites, nous sommes allés au marché central, pour lequel j’ai eu un coup de cœur. Cette région montagneuse percée de kilomètres de galeries qu’ont creusés des générations de miniers est aussi une région de cowboys : nombre de vieux sont encore coiffés d’un chapeau qu’ils ne quittent qu’en pénétrant chez eux ou  au sein d’une église. Leurs mains sont épaisses et la peau racornie par les travaux de plein air. Le marché central est riche de leur culture, celle de ces paysans : on peut y acquérir des cornes de bœuf ou des têtes de taureaux empaillées.

boeuf-empaille.jpg   cornes.jpg

tabac.jpg

Des colonnes de tabacs en rouleaux aux couleurs brunes se dressent vers le plafond, dégageant des odeurs fumées et âpres. 

On trouve, aussi, des montagnes de marmites, casseroles et bassines en aluminium, en cuivre ou en terre, des fleurs, des cages ou s’alignent des oiseaux piailleurs de toutes sortes : des canaris aux paons, en passant par les canards à tête frisée ou les coqs lançant leur cri sonore de volatile fier.

marmittes-alu.jpgfleurs-du-marche.jpg

oiseaux-cage.jpg

etal-gateaux.jpg

Il y a, enfin, des piles de légumes, de biscuits et d’épices qui menacent de s’écrouler à peine on tire un élément de ces pyramides.

La visite vaut aussi le détour, à l’heure du déjeuner, quand s’entassent les « mineiros » dans les petits bars et resto du marché pour boire une bière en parlant fort ou partager une feijoada entre amis.

Beaucoup de bruits, donc, de sensations, d’odeurs et de plaisirs visuels.

Rédigé par mamagalo

Publié dans #Brésil

Repost 0
Commenter cet article

sandy 24/04/2013 09:16


Un lien avec des fantasmes inavouables de Monsieur!!??

sandy 23/04/2013 12:29


De nouveau le dépaysement total en quelques lignes et photos!! Quel talent ma louloutte!! Autant les épices et les fleurs font envie, autant les têtes de boeufs sont flippantes!! ET les tresses
de tabac m'ont impressionnée aussi, je n'avais jamais vu ça. Je vous souhaite encore de belles découvertes!!

mamagalo 24/04/2013 02:42



Si je n'avais pas pris l'avion, je me serais pourtant bien ramené une petite tête empaillée pour accrocher au-dessu de mon lit!!



Ndge13 23/04/2013 11:02


Super, quelle afficacité!! Bon ben maintenant, je vais pouvoir tout suivre!


Merci!! Nadège

mamagalo 24/04/2013 02:42



Bonne lecture,donc!



ndge13 22/04/2013 13:19


Bonjour,


Je viens de découvrir votre blog qui a l'air très interessant. Je commence à peine à l'explorer et j'ai envie de tout lire et surtout de me tenir au jus des derniers articles mais je ne trouve
pas de newsletter, c'est dommage.


A bientôt.


Nadège

mamagalo 23/04/2013 00:12



C'est fait! Vous pouvez, à présent, vous inscrire à la newsletter!


Merci pour toutes ces gentilles remarques...je vais, moi aussi, aller fureter sur votre blog!



No el-papy 19/04/2013 18:09


Je retrouve son style avec plaisir : on se ballade avec elle et avec plaisir : des fruits qui sentent le sud, des cornes de boeuf qu'on croirait en fonte noire et brillante. Bravo belle conteuse

mamagalo 23/04/2013 00:13



Merci papy! La prochaine fois, peut-être te promèneras-tu vraiment avec nous entre les étals du marché!