Un dimanche à la campagne

Publié le 16 Mars 2013

Il y a quelques temps, nous avons passé une journée dans la campagne curitibéenne, dans une pousada avec piscine, forêt de pins, chevaux, vélos et tout un tas de balades à faire pour qui veut vider ses poumons de la pollution urbaine…On se serait presque cru dans les Landes, s’il n’y avait pas eu le barbecue géant, allumé par un ‘gaucho’, pour nous prouver que nous étions bien au pays du churrasco ! Le gaucho est, dans le sud du Brésil, l’équivalent du cow-boy américain. Il est le gardien de troupeau, l’homme solitaire avec bottes, pantalon ample et chapeau. Il a l’air d’être tout droit sorti d’un film de John Ford et l’on s’attend à ce qu’il dégaine son harmonica pour nous raconter la dure vie dans les plaines arides, avec une musique teintée de mélancolie.

gaucho.jpg

Le churrasco, quant à lui, est le barbecue brésilien. Lors de cette sortie dominicale, il était décliné en version géante : d’énormes grilles plantées à même le sol emprisonnant des côtes de bœufs entières  étaient cernées de braises ardentes qui avaient été allumées plusieurs heures auparavant.

churrasco.jpg

Au Brésil, le barbecue est une institution. Nous l’avons découvert à nos dépens, un beau dimanche où, accompagné de quelques amis, nous avons voulu faire cuire quelques saucisses dans un des nombreux barbecues d’un des plus grands parcs de Curitiba. Nous débarquâmes donc fièrement, vers 11 heures (assez tôt, nous semblait-il pour trouver une place pour nos victuailles) et nous nous aperçûmes alors que d’autres, bien plus malin, occupaient le poste depuis déjà un bon moment !

Après avoir erré dans encore deux autres parcs, nous dûmes nous rendre à l’évidence : il fallait revoir à la baisse nos horaires de barbecue. En effet, en discutant avec un papi, réservant barbecue, grille et charbon de bois en attendant l’arrivée de son fils un peu moins matinal, nous apprîmes que lui-même s’était levé à 6 heures du matin, pour être à 7 heures sur le site !! Il consentit, en voyant notre air dépité et riant surtout de notre inexpérience, à nous céder une petite place près de ses braises, pour nous permettre d’assouvir nos envies de viandes grillées et ne pas finir piteusement à la maison, une poêle à la main !!

Rédigé par mamagalo

Publié dans #Brésil

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean-Pierre COIRAULT 09/05/2013 10:11


Hier soir, Marie et Noël sont venus diner à la maison, en paarticulier pour voir le jardin et la glycine. Manque de pot, il pleuvait ! Mais le repas fut très sympa. J'ai redit à ton père à quel
point nous nous régalions à voir ton blog, car tu as un véritable don de conteuse. Mais je trouve mieux de te le dire en direct ! On pense bien à vous et on vous embrasse affectueusement.

mamagalo 09/05/2013 23:36



Merci!! Quel plaisir de savoir que j'ai des lecteurs de l'ombre...si chers à mon coeur et à mes souvenirs!! Moi aussi, je vous embrasse bien, vous deux et toute votre smala.



doulaibzzz 23/03/2013 11:09


L'air de recevoir :  simple, convivial et nature.


Personne ne sait, tiens, juste à l'instant dans les oreilles, "no one knows", Marianne connaissant ton goût du rock, bouges tes cheveux avec un quartier de viande entier dans la bouche, fais des
ronds en hurlant " sur ce morceau que tu dois connaître un magnifique "Livre abraça !!!! " (petite tirade locale en fin de morceau.


http://grooveshark.com/s/No+One+Knows/2gorjL?src=5


 Bises à vous 4 !!

mamagalo 23/03/2013 13:15



Génial!!! J'adore ce morceau que je ne connaissais pas (je ne suis plus trop hype au niveau musical!) : il donne envie de sauter partout et me ramène quelques années en arrière (soirée au Bikini,
musique à fond dans la voiture...). Merci pour cette belle découverte : c'est ce genre de morceau qui me fait regretter de ne pas être bassiste dans un groupe de rock!



kikiofseahouse 19/03/2013 22:32


Quelles cotes de boeuf ! J'imagine les frites qui vont avec ...

mamagalo 20/03/2013 00:59



Et t'as pas vu la taille des cure-dents façon tronc d'arbre!!



sandye 18/03/2013 20:20


Eh ebn, même si on sort tout juste de table, ces photos mettent vraiment l'eau à la bouche. Le barbec' étant une telle institution je suis persuadée que Moukaï serait le plus heureux des hommes
dans ce pays. Au fait, félcitations pour ta nouvelle présentation c'est exotique à souhait.

mamagalo 18/03/2013 21:37



Il est vrai, qu'en plus, la viande est délicieuse!


Merci pour le compliment! Je voulais effectivement faire une déco plus "tropicale" de mon blog!

Nathalie, lheuredete 16/03/2013 18:58


Les horaires de folie ! Avec Doux Mari qui est gros dormeur, nous aurions bien du mal à être sur place au bon moment... :)


Heureusement, vous avez eu une petite place... c'est déjà ça ! Je ne savais pas que le barbecue était une telle institution !!!

mamagalo 17/03/2013 23:14



Effectivement, si nous avions su qu'il fallait arriver à l'aube, nous n'aurions certainement pas fait le déplacement : nous aussi, nous aimons paresser sous la couette!!