Bonne Maman

Publié le 30 Janvier 2013

Dans la série « j’ai pris un coup de vieux » : cet après-midi j’ai fait des confitures.

Ça me renvoie à mes plus jeunes années lorsque mes grands-parents tournaient et retournaient inlassablement de grandes cuillères en bois dans des marmites en cuivre qui me paraissaient démesurément gigantesques à l’époque.

 

Mon papi sérieux, avec toute la rigueur de son grand âge (mais aussi certainement à cause d’un sommeil qui commençait à lui faire défaut), se levait « à l’heure où blanchit la campagne » (comme dirait mon papa chéri, qui a lui-même volé cette phrase à un certain V.H., dont je tairai le nom), pour aller biner, sarcler, tailler et semer jusqu’à la tombée du jour, dans son jardin potager. Ce dernier le lui rendait bien, car il y avait, en période estivale, des rangées innombrables de framboises pourpres,  des cerises dodues tombant toutes seules dans des paniers d’osier ou encore des fraises faisant de l’œil à mon estomac affamé…

Cette corne d’abondance déversait tout ce beau monde dans les cocottes de mes aïeuls cuisiniers, qui, à leur tour couvraient de pots de confiture, les étagères de leur garage, se faisant une collection qui n’avait rien à envier aux usines Bonne Maman. On en retrouva de très nombreux vestiges lorsque la vie les contraignit à quitter leur jardin d'Eden.

 

J’ai donc repris, un peu forcée, le flambeau de la tradition familiale. En effet, en quittant le Nordeste, la semaine dernière, le chauffeur de taxi avec lequel nous avions bien sympathisé à l’aller, nous avait apporté, pour le retour, un cadeau venu directement de son jardin tropical : un carton rempli d’ananas, de mangues, de papayes et de citrons verts, simplement fermé par quelques bouts de scotch. Quelle ne fut pas notre surprise lorsque, à la sortie de l’avion (après une escale), le carton était presque en bon état et les fruits à peine abimés. Je me devais donc de ne pas laisser lâchement et paresseusement pourrir ces fruits indestructibles, qui avaient traversé tout le Brésil pour atterrir dans ma corbeille à fruits.

 

Voilà donc, le résultat de ma production :

confiture mangues

 

Et, pour ceux que cela intéresse, voici la recette, qui m’a permis de remplir environ 7 pots :

  • Mélanger 1 kg de sucre avec 1,5 kg de mangues coupées en dés (laisser les noyaux) pendant une nuit.
  • Ajouter ensuite une gousse de vanille ouverte en deux, dont on aura gratté l’intérieur.
  • Faire cuire à feu vif pendant 30 minutes après l’ébullition.
  • J’ai même mixé le tout (après avoir enlevé les noyaux des mangues !!) pour ne pas sentir les petits poils des mangues.

Maintenant, il va falloir que je m’attelle au nettoyage de tous les longs fils de sucre collants que j’ai laissés couler dans toute la cuisine…Je f’rai pas ça tous les jours !!

Rédigé par mamagalo

Publié dans #Bricoles et trucs de fille

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Caro T 06/02/2013 08:39


J'échange un pot de confiture d'abricot contre un pot de confiture de mangue. ça te va ? Et si Marta veut venir faire un petit tour en France dans ma cuisine, elle est la bienvenue !


PS : j'adore la confiture de mangue !!!

mamagalo 12/02/2013 00:48



Abricot...j'adore! Cerises aussi cela dit. Je pense que Marta ne serait pas contre l'idée d'aller faire un peu de ménage en France, en échange d'un billet d'avion!



sandye 02/02/2013 15:24


Dis-moi ma Marianne, si les fruits ont survécu dans un carton qui a traversé le territoire brésilien de part en part sans s'abimer, alors n'y aurait-il pas une chance même infime que les pots de
confiture dans lesquels ils ont fini leur course arrivent jusqu'à MAureillas dans quelques mois pour qu'on goûte cette divine préparation? Tu me diras que dans cette optique il faudrait que tu
arrives à sauver un pot qui pourrait échapper aux estomacs de tes hommes et là c'est pas gagné!! on n'a qu'à dire que Lolo est puni de confiture pour avoir lâchement bavé sur le ménage!! Et que
ce pot nous revient de droit parce que ... nous on trouve ça magnifique tes pots de confiture même sui ce n'est pas toi qui as nettoyé :)

mamagalo 12/02/2013 00:46



Merci! Heureusement que je me sens un peu soutenue!! Tu as bien mérité un petit pot...



doulaibz 02/02/2013 11:25


l'art dificile de la sémantique ou le placement d'oxymore obligent à embellir la réalité, qui ne l'a pas fait ? "bright writor" tu deviens marianne, j'écris souvent pour mon seul fardot, sorte de
bosse imaginaire, j'en deverse quelques effluves parfois, aux lutins qui m'écoutent silencieusement.


Sinon, glurps ;)

mamagalo 02/02/2013 12:28



Comme on dit, le bonheur n'a pas d'histoire...il faut donc bien le déformer un peu!!



mon-nid 31/01/2013 15:36


Hi hi hi ! Merci Laurent pour cette petite précision !


Mais que les choses soient claires... la confiture, c'est bien Marianne qui l'a faite, non ?

mamagalo 02/02/2013 12:30



Mais bien sûûûûr, c'est moi qui l'ai faite! J'avais simplement omis, en faisant mes allers-retours avec ma spatule pleine de sucre, que, oh joie, je n'aurais finalement pas à gratter toute la
soirée pour me débarrasser de celui-ci!



lol 31/01/2013 13:40


Marianne est une grosse mytho .... explication: le jeudi Marta vient faire le ménage chez nous... et ma tendre et douce a
choisi le mercredi pour faire la confiture pour laisser à Marta le soin de se taper le désincrustage de confiture dans la cuisine !!!ça , c'est pas bien!! bouh!! shame on you!!!

mamagalo 31/01/2013 15:14



Toi, tu mériterais que j'efface ton commentaire...



shalima 31/01/2013 12:07


Waow, respect, et pour les fruits indestructibles, et pour tes confitures !!

mamagalo 31/01/2013 15:16



Merci!!



mon-nid 31/01/2013 08:33


Sous nos contrées, c'est difficile de faire de la confiture de mangue...


Très mignon, ton petit pot, en tous cas !

mamagalo 31/01/2013 15:15



Il est vrai qu'ici c'est plus facile, d'autant plus que celles vendues en France ne sont pas cueillies à maturité : le goût est moins prononcé!